Février 2016, visite de chantier en compagnie de Carole Samuel, membre de Cabestan et de l'association Cohab'titude.

 

DSC05740 Allée centraleDSC05737DSC05738DSC05739

Ce projet, regroupant une douzaine de familles, est composé de différentes formes d'habitat : logements groupés, maisons individuelles, et comprend également une maison commune et un lieu d'expérimentation réalisé en auto-construction.

Ce groupe important animé d'une forte volonté de mener à bien ce projet d'envergure, a pu mettre en oeuvre cette construction commune en un temps record.

Les constructions sont réalisées en ossature bois. Une partie de l'ensemble a été réalisée en chantier participatif ouvrant un champ à l'expérimentation de matériaux et de techniques (terre, paille).

L'habitat groupé participatif est une nouvelle forme d'habitat qui permet à ses occupants de s'approprier leur projet et de devenir acteurs dans la conception et la réalisation de leur lieu de vie, en intégrant le partage et le lien social, la diversité sociale et intergénérationnelle. Il représente également des avantages économiques puisqu'il permet d'optimiser le foncier et mettre en commun des espaces, intérieurs et extérieurs en réduisant la surface construite et le coût des travaux.

Pour en savoir plus : lien vers le site web du projet

maison passive à st-alban

Séptembre 2016, visite d'une maison passive réalisée avec le système constructif "Blokiwood".

Ce système constructif consiste à assembler des blocs préfabriqués constitués de panneaux de bois (OSB) et remplis d'isolant. Les avantages sont la performance thermique, l'étanchéité à l'air, la modularité du système, la rapidité de la mise en oeuvre sur le chantier. Le coût semble également intéressant comparativement à d'autres systèmes.

La maison est équipée d'une tout aéro-compacte associant une VMC double flux et une pompe à chaleur qui permet de souffler de l'air pour chauffer ou rafraichir les pièces de vie. Elle assure également la production d'eau chaude sanitaire. Un récupérateur de calories sur les eaux grises de la douche a été également installé, et participe à la performance thermique de la maison.

Avec de très faibles besoins de chauffage, située en zone urbaine, cette habitation est un bon exemple d'engagement de ses occupants pour réduire leur empreinte carbone.